Waregem 2017

Waregem 2017
Providence - 2e Dragons - Waregem 2017

mardi 10 juin 2014

Premiers bivouacs : Wavre et Florennes

WAVRE : La bataille oubliée, 2011


Rappel historique des combats de Wavre les 18 et 19 juin 1815:

Le dimanche 18 juin 1815 vers 16 heures, alors que la bataille de Waterloo est engagée depuis plusieurs heures, les premières unités françaises appartenant à l’aile droite de l’Armée du Nord, placée sous le commandant du maréchal Grouchy, arrivent aux abords de Wavre.

La cité brabançonne, traversée par la Dyle, abrite un corps de l’armée prussienne placée sous le commandant du général Von Thielmann. Les ponts permettant de traverser la Dyle ont été barricadés et des milliers de tirailleurs prussiens ont pris position dans les immeubles et prés situés sur la rive gauche de la rivière, de Basse-Wavre jusqu’au-delà du village de Bierges.

L’artillerie française, installée sur les hauteurs d’Aisemont, commence à bombarder la ville vers 16 heures et, sans en référer à son supérieur, le général Van-dame lance son infanterie à l’assaut du Pont du Christ, le principal pont de la Ville.

Déboulant de la rue de Namur, les soldats français doivent s’avancer sur la place du Sablon avant d’arriver à ses abords. Treize assauts successifs, particulièrement meurtriers, menés jusqu’en fin de soirée, ne permettront pas aux troupes françaises de prendre définitivement pied sur la rive gauche.

Pour mieux défendre le pont convoité, les Prussiens ont incendié les immeubles situés sur le Sablon.


En fin d’après-midi, une attaque dirigée personnellement par le maréchal Grouchy et le général Gérard échoue devant le moulin de Bierges fortifié par les troupes prussiennes et entouré de prés gorgés d’eau.

Le lundi 19 juin, avant même le lever du soleil, l’armée prussienne reprend l’initiative et tente de bouter les Français hors de Limal. La tentative échoue et dans la foulée, dans la matinée, les troupes françaises s’emparent des hauteurs de Bierges.

Avertis plus vite que les Français du résultat de la bataille de Waterloo, les Prussiens abandonnent alors le champ de bataille et laissent les troupes françaises occuper les quartiers de Wavre situés sur la rive gauche de la Dyle.

En fin de matinée, ayant installé son Quartier-Général au château de la Bawette, le maréchal Grouchy est officiellement informé du revers essuyé par l’Empereur et est chargé par celui-ci de protéger la retraite du gros de l’armée impériale. En conséquence, les dernières troupes françaises se replient sur Namur et quittent Wavre le lundi 19 juin en fin de journée. (Source : http://www.wavre1815.com )

1er bivouac : 2 & 3 juillet 2011

Le Capitaine Lacharge et le sapeur l'Humaniste

En uniforme (prêté), 1ère expérience...des combats...découverte !

FLORENNES : Bivouac au lieu dit "Arbre de la trahison"


Le 15 juin 1815, juste avant la bataille de Waterloo, le Général Bourmont allait trahir l’Empereur. Le lieu de rendez-vous de cette traîtrise se situe à l’arbre de la Trahison, devant la Ferme du Château à Florennes. Bourmont, commandant d’une des divisions du 4e Corps,y aurait fait défection avec son état-major pour rejoindre les avant-postes prussiens...

2ème bivouac :  24 et 25 septembre 2011

A table devant la ferme du château de Florennes

Le Capitaine Lacharge se charge de mon "instruction"

J'ai mis le pied à l'étrier, ...d'autres bivouacs suivront...
Mon uniforme est commandé, mon casque aussi...vivement 2012 !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire